Catégories
Solidarité et entraide

Examen du handicap et de la pauvreté en France

Examen du handicap et de la pauvreté en FranceLe handicap touche 12 millions de personnes en France. La mobilité et les sensations limitées empêchent non seulement les personnes handicapées de mener une vie quotidienne et professionnelle normale, mais elles entraînent également un risque plus élevé de pauvreté. Selon Eurostat, handicap et pauvreté en France vont de pair. En 2018, 21% des Français de plus de 16 ans en situation de handicap étaient menacés de pauvreté ou d'exclusion sociale, contre moins de 15% de ceux sans limitation. Cet écart considérable existe dans l'Union européenne, bien que la proportion de chaque État membre varie considérablement. En moyenne, la possibilité pour un citoyen de l'UE handicapé de souffrir de la pauvreté est d'environ 10% supérieure à celle de ses homologues.

Politiques gouvernementales

En 2018, le gouvernement français a déployé une politique globale et interministérielle pour accroître les ressources mises à la disposition des personnes handicapées et améliorer leurs conditions de vie. Cette politique englobe le logement, la santé, l'éducation, le travail, les transports ainsi que l'accès à la culture, au sport et aux activités récréatives. Au cours des cinq années suivantes, le gouvernement a décidé de fournir aux personnes handicapées une allocation préférentielle de logements sociaux à louer, de développer la prévention de la santé parmi les personnes handicapées et d'améliorer le statut des travailleurs de la santé et de réduire l'écart entre le taux de chômage des citoyens handicapés et non. -personnes handicapées.

Allocation pour adultes handicapés (AAH)

Concernant la corrélation entre handicap et pauvreté en France, le gouvernement français a déjà atteint son objectif 2019 de porter l'Allocation aux adultes handicapés (AAH) à 900 € par mois. AAH est un revenu minimum octroyé aux personnes de plus de 20 ans souffrant d'un handicap grave évalué par le Comité pour les droits et l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH).

Un résident français dont le degré de gravité de l'invalidité est d'au moins 80% peut bénéficier de l'AAH pendant une durée de 1 à 10 ans, selon chaque cas particulier. Pour ceux notés entre 50% et 79% avec une réduction substantielle de l'accès à l'emploi, ils sont éligibles à l'AAH pendant un à cinq ans. A partir de 2020, l'AAH maximum est de 902,70 € par mois, avec des plafonds de revenus annuels d'environ 11000 € pour une personne vivant seule et d'environ 20000 € pour un couple.

Installations et mobilités

La loi française exige que tous les nouveaux bâtiments et bâtiments publics existants soient adaptés et accessibles aux personnes handicapées. Les transformations doivent prendre du temps, mais les grandes villes comme Paris et Lyon et certaines régions touristiques populaires sont devenues beaucoup plus accessibles ces dernières années. Par exemple, tous les bus parisiens sont désormais équipés de plates-formes permettant aux passagers ayant une capacité limitée de monter et de descendre plus facilement. De plus, tout résident en situation de handicap en France peut demander une carte mobilité inclusion (CMI) qui lui accorde un accès prioritaire à des places dans les transports en commun et un parking gratuit.

Bien que le gouvernement et les organisations sociales mènent diverses actions pour améliorer le bien-être des personnes handicapées et pauvres en France, la situation actuelle n'est guère satisfaisante. Joncour, étudiant universitaire de 19 ans et autiste non verbal, se plaint que le foyer départemental des personnes handicapées (MDPH) ne peut lui accorder que trois heures par jour d'assistance personnelle subventionnée. Les heures restantes coûtent à la famille environ 1 000 € par mois pour qu'il puisse aller en classe et mener une vie normale comme ses pairs. Cette dépense a énormément impacté la vie quotidienne de la famille et l'a malheureusement conduite dans une situation précaire. Il y a encore un long chemin à parcourir pour améliorer le niveau de vie des personnes handicapées et pauvres en France. Espérons qu'après la durée de cinq ans des nouvelles politiques, les conditions de vie des personnes handicapées s'amélioreront considérablement en France.

Jingyan Zhang
Photo: Flickr

*

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *