Catégories
Solidarité et entraide

Eau, assainissement et hygiène: WASH en Haïti

WASH en HaïtiL’insécurité sociale, politique et économique postcoloniale, conjuguée à la vulnérabilité d’Haïti aux événements météorologiques extrêmes, a conduit à un accès insuffisant à l’eau potable et à un assainissement adéquat dans le pays. Par conséquent, 80% des Haïtiens ruraux n'ont pas d'accès direct aux installations sanitaires. De plus, seuls 40% ont accès à une source d'eau améliorée. Cela a rendu de nombreuses personnes vivant en Haïti vulnérables à diverses maladies d'origine hydrique telles que la typhoïde, le choléra et la diarrhée chronique. On estime qu'un enfant haïtien sur six de moins de 5 ans meurt de diarrhée. Si l'accès à l'eau, à l'assainissement et à l'hygiène (WASH) est toujours un problème majeur, la bonne nouvelle est que de nombreux efforts sont déployés ces dernières années pour améliorer WASH en Haïti.

5 organisations qui travaillent pour améliorer WASH en Haïti:

  1. Promesses for Haiti vise à «démontrer l'amour de Jésus-Christ» en habilitant les dirigeants gouvernementaux haïtiens à opérer des changements pour les populations vulnérables. Fondée en 1981, l’organisation travaille pour améliorer WASH en Haïti, en particulier grâce à son programme d’agronomie visant à éliminer la vulnérabilité des citoyens haïtiens aux maladies d’origine hydrique. Accomplir cette action implique de permettre aux personnes d'accéder davantage aux installations WASH. L'organisation s'est associée au Comité de Bienfaisance de Pignon (CBP) pour entretenir plus de 2 000 puits dans et autour de la région de Pignon. De plus, ils ont construit des puits dans chacune des neuf écoles chrétiennes fondées dans la région. L'organisation soutient son programme agronomique grâce aux dons en ligne des visiteurs du site Web passionnés par la cause.
  2. Les fondateurs, Dick et Barb, ont fondé les Amis des enfants d'Haïti (FOTCOH) après avoir effectué un voyage de mission médicale en Haïti. L'organisation, fondée dans les années 1970, a achevé sa première clinique à Cyadier, en Haïti, en 2000. À travers leur programme, FOTCOH WASH, il vise à enseigner l'importance du maintien de l'hygiène et les méthodes appropriées de stockage de l'eau. Ce programme met en œuvre un éventail d'activités dédiées à l'amélioration de WASH en Haïti. Cela comprend la construction de latrines, l'analyse de la qualité de l'eau des ménages et la distribution de kits d'hygiène et de soins personnels. Par le biais de leurs cliniques d'éducation, FOTCOH démontre que la clé pour créer un changement dans WASH est l'éducation couplée à des initiatives réalisables. La clinique traite plus de 15000 patients par an
  3. La stratégie nationale d'Haïti pour l'eau potable, l'assainissement et l'hygiène (HANWASH) est une initiative nationale en Haïti. Il s'agit d'une collaboration entre plusieurs organisations: Haïti National WASH, DINEPA et d'autres organisations non gouvernementales. L’objectif principal de l’organisation est d’obtenir un WASH durable pour tous les citoyens haïtiens d’ici à 2030 grâce à une approche systémique. Cela signifie établir une infrastructure efficace et veiller à ce que les dirigeants communautaires aient les moyens de maintenir ces installations à long terme. Pour atteindre cet objectif, il faut promouvoir la responsabilisation et établir des lignes d’autorité claires. Bien que le programme soit encore au stade pilote, ils visent à établir leur deuxième subvention de 300 000 $ par le biais de dons rotatifs et de promesses de dons.
  4. Hope for Haiti projette que, face à l'adversité, il y a un espoir d'amélioration grâce à la résilience, l'autonomisation, la responsabilité et la collaboration. Depuis sa création en 1990, l'organisation a mis en œuvre des programmes WASH dans 24 communautés. Ces programmes visent à fournir de l'eau potable aux citoyens haïtiens et à organiser des séances de santé publique pour éduquer sur les mérites des pratiques d'hygiène de base et des méthodes pour éviter les maladies d'origine hydrique. jeAu lendemain de la pandémie du COVID-19, l’organisation travaille sans relâche pour répondre aux besoins d’Haïti. À ce jour, ils ont distribué 10 millions de dollars en fournitures médicales et 5 450 systèmes de filtration d'eau Sawyer. Ces actions permettent une eau potable salubre. Leur objectif dans les mois à venir est de distribuer 7 300 kits d'hygiène supplémentaires et 550 systèmes de filtration d'eau Sawyer.
  5. À l'instar de Mère Teresa, Health Equity International a fondé l'Hôpital Saint-Boniface en 1983. L'Hôpital Saint-Boniface est maintenant le plus grand et le seul centre de soins tertiaires du sud d'Haïti. Leurs principaux efforts sont de maintenir l’accès de l’hôpital à l’eau potable tout en travaillant dans la communauté voisine du Fond des Blancs et de fournir des comprimés d’eau et une éducation à l’hygiène pour prévenir les maladies hydriques. L'organisation reconnaît également l'importance de s'attaquer aux problèmes futurs, comme en témoigne sa réponse aux coronavirus. Au cours des trois derniers mois du COVID-19, ils ont fourni le centre de triage et de traitement et des postes de lavage des mains.

Til reste encore beaucoup de travail à faire pour s'assurer que tout le monde en Haïti a accès à des installations adéquates d'eau et d'assainissement. Cependant, ces organisations démontrent qu'il y a de l'espoir pour WASH en Haïti grâce à des efforts humanitaires passionnés.

– Kira Lucas
Photo: Flickr

*

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *