Catégories
Solidarité et entraide

Données sur les coronavirus en RDC: moteur du changement

Données sur le coronavirus
Actuellement aux prises avec le choléra, la rougeole, la renaissance de l'Ebola et le nouveau coronavirus – la République démocratique du Congo (RDC) traverse l'une des pires crises de santé publique au monde. La RDC a enregistré environ 9300 cas de coronavirus, un petit nombre compte tenu de sa population. Environ 90% de ces cas se situent dans la province de Kinshasa, qui a un taux de mortalité de 2,3% en juillet 2020. À première vue, ce nombre semble très faible et suggère que le gouvernement a effectivement empêché la propagation du COVID-19. Cependant, un examen attentif des données sur les coronavirus en RDC révèle le contraire.

Ces chiffres sont trompeurs, étant donné que plus de 50% de la population du pays vit dans les zones rurales. Ces régions n'ont pas le même accès aux équipements de test ni à la technologie qui fournirait des données précieuses sur les coronavirus. En conséquence, les principaux objectifs du gouvernement sont désormais de ralentir la propagation du COVID-19, de soutenir les communautés dont l’infrastructure médicale est insuffisante et de renforcer le système de santé. Les données mobiles sont essentielles pour atteindre ces objectifs et éviter une nouvelle contraction économique.

Le besoin de données mobiles en RDC

Les données sont vitales pour limiter la propagation de tout virus, car elles permettent aux gouvernements d'obtenir l'équipement de santé nécessaire pour les communautés – sur la base de l'infrastructure médicale existante. En outre, des informations appropriées permettent aux responsables de la santé d'avertir rapidement les citoyens à risque. Les données mobiles comportent cinq étapes dans la lutte contre le COVID-19:

  1. Cartographie de la population
  2. Tracer la mobilité de la population
  3. Ajout de données sur la propagation du virus
  4. Préparation des infrastructures logistiques et sanitaires
  5. Modélisation des impacts économiques

Dans les pays où la plupart de la population utilise Internet, les données sur les coronavirus sont disponibles en abondance. Ceci, à son tour, permet à ces gouvernements de progresser rapidement dans ces cinq phases. Cependant, la capacité de la RDC à obtenir et à utiliser des données sur les coronavirus est entravée par une infrastructure limitée. Seuls 17% de la population du pays ont accès à l’électricité. En outre, environ 70% de la population vit dans la pauvreté. Par conséquent, seuls 4% peuvent se permettre Internet.

Amélioration de l'accessibilité des informations

Reconnaissant son besoin de données pour lutter contre les crises de santé publique, la RDC finance de plus en plus un meilleur accès à Internet. Plus particulièrement, le pays s'est associé à Grid3, une entreprise qui aide les gouvernements à collecter, utiliser et cartographier les données démographiques et d'infrastructure. Cela se traduit par de meilleures estimations de la population et permet au pays de tracer ses centres de santé concernant ces données. En outre, la RDC s'est associée à divers opérateurs de téléphonie mobile, à des spécialistes de la santé numérique et à des ONG de santé publique pour relancer son projet de politique de coronavirus basé sur les données. De tels projets ont déjà produit des résultats prometteurs, tels que la connectivité mobile a augmenté d'un million de connexions de 2019 à 2020.

Les données sont la clé

En fin de compte, les données seront essentielles pour suivre et prédire la propagation du nouveau coronavirus alors que les communautés commencent à s'ouvrir. De meilleures données créeront des politiques plus éclairées qui protégeront mieux le système de santé et l'économie fragiles de la RDC. Bien que l'ONU ait déclaré que 50% de tous les travailleurs en Afrique pourraient perdre leur emploi à cause du coronavirus (mettant des millions de Congolais supplémentaires en danger de pauvreté), les récents efforts de collecte de données de la RDC sont prometteurs pour l'avenir de la pauvreté en RDC. Si le gouvernement continue de valoriser les données mobiles et l'accès à la technologie, la pauvreté peut être considérablement réduite. De même, la disponibilité généralisée de l'électricité et d'Internet, ainsi que l'avènement d'une économie modernisée et plus résiliente amélioreront la qualité de vie en RDC.

Alex Berman
Photo: Flickr

*

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *