Catégories
Solidarité et entraide

Créer la parité économique entre les sexes en Égypte

Parité économique entre les sexes en ÉgypteEn juillet 2020, la SFI a lancé un nouveau programme intitulé «Closing The Gender Gap Accelerator» pour aider à stimuler l’emploi des femmes en Égypte. En 2019, seulement 24% des femmes en âge de travailler participaient à l'économie du travail égyptienne, contre 75% des hommes en âge de travailler. Il est essentiel que les femmes fassent partie de la population active, car l’inclusion des femmes dans la main-d’œuvre d’un pays augmente considérablement le PIB d’un pays. Les entreprises du secteur privé doivent réaliser le potentiel des femmes pour stimuler la croissance économique, en particulier en période de récession causée par la pandémie en cours.

Partenariat avec le secteur privé

Par conséquent, l'un des principaux objectifs de ce programme est de combler le fossé entre les secteurs privé et public. La diversité des entreprises amenées fournira les perspectives et la planification locales nécessaires pour assurer le succès de ce projet. La SFI s'associera à une association commerciale égyptienne pour créer cette plate-forme pour les travailleuses et leurs pairs qui sensibilise et partage les connaissances, tout en améliorant l'accès des femmes à l'emploi.

Du secteur privé, quatre PDG qui ont une influence sur un large éventail d'entreprises dirigeront l'accélérateur. Les représentants du secteur privé comprennent la Commercial International Bank (CIB), Qala’a Holdings, Travco Group International et Delta Investment Holdings. Depuis la sphère publique, le programme sera dirigé par le Ministère de la coopération internationale et la Commission nationale pour les femmes (NCW).

L'Égypte est le premier pays de la région de l'Afrique et du Moyen-Orient à lancer un programme qui collabore entre les secteurs public et privé pour agir sur la parité économique entre les sexes. Comme le suggère le titre «Closing The Gender Gap Accelerator», le programme se concentre sur quatre objectifs pour accélérer la parité entre les sexes dans la population active en Égypte.

Cibler les obstacles

Ces objectifs sont les suivants: préparer les femmes au monde du travail après la pandémie du COVID-19, réduire les écarts salariaux entre les sexes, inciter davantage de femmes à participer à la main-d’œuvre égyptienne et faire progresser les femmes sur le marché du travail pour qu’elles occupent davantage de postes de direction et de direction. Ce programme est une initiative de trois ans qui est née comme une solution aux graves menaces qui pèsent sur l’engagement des femmes dans l’économie égyptienne pendant et après la pandémie du COVID-19. Le programme prévoit de contribuer à rendre les entreprises plus résilientes et inclusives, en particulier pendant une crise.

Selon le ministère de la Coopération internationale, «L'accélérateur est conçu pour identifier les principales disparités économiques entre les sexes, développer des interventions des secteurs public et privé pour réduire ces écarts et engager les parties prenantes concernées des deux secteurs dans un plan d'action triennal.

Une étude récente a montré que le produit intérieur brut (PIB) de l’Égypte pourrait grimper de 32% si l’écart entre les sexes sur le marché du travail se réduisait. Actuellement, l'écart salarial entre les sexes est de 22%, les femmes étant moins bien payées pour le même travail que les hommes. Avec cet engagement des deux secteurs de l’économie du pays, on espère que non seulement le PIB de l’Égypte augmentera, mais que de grands progrès seront réalisés vers la parité économique entre les sexes dans les régions d’Afrique et du Moyen-Orient.

– Giulia Silver
Photo: Flickr

*

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *