Catégories
Solidarité et entraide

Comment l'Église (et VOUS) a sauvé Sofia du sans-abrisme

Lorsque COVID-19 a frappé, la mère célibataire Sofia a perdu sa capacité de travailler et faisait face à l'itinérance avec ses trois enfants. Une église locale a pu lui fournir une aide au loyer de généreux donateurs comme vous. Maintenant, sa famille est logée, en sécurité et ensemble.

Sofia et Abueker Jemal debout dans une porte

Sofia d'Ethiopie sait ce que c'est que d'être expulsé. Elle connaît la douleur d'avoir à diviser ses trois enfants simplement pour qu'ils aient un endroit sûr pour dormir la nuit. En décembre, elle a été expulsée parce qu'elle n'était pas en mesure de faire un loyer avec ses maigres revenus en tant que vendeur de légumes.

Pour empêcher ses enfants de vivre dans la rue, Sofia les a envoyés chez différents voisins et membres de la famille. Elle passait ses journées à aller de maison en maison pour surveiller ses enfants. À la fin de la journée, elle s'est écrasée chez des amis ou des membres de la famille – toute personne qui pouvait l'accueillir.

Elle est toujours hantée par le désespoir et l’incertitude qu’elle ressentait en passant ses journées à rendre visite à ses enfants chez d’autres personnes, essayant de les consoler en pleurant pour elle.

Dans cette crise, le partenaire de l'église de Compassion a soutenu sa famille, en payant le loyer afin qu'ils puissent à nouveau être réunis. Sofia avait l'impression de recommencer à se tenir debout.

Puis COVID-19 est arrivé.

Abubeker Jemal regardant par la porte de sa maison

Abubeker Jemal a failli devenir sans-abri à cause de la pandémie de COVID-19.

Alors que le gouvernement introduisait des restrictions à la circulation pour freiner la propagation du virus, Sofia s'est soudainement retrouvée sans emploi. Elle ne peut pas vendre dans la rue, ni faire la lessive des autres. Les gens n'embauchent plus pour de tels services par peur du virus. Des parents comme Sofia dépendent du revenu qu'ils gagnent chaque jour. Alors maintenant, leurs familles sont non seulement vulnérables à la faim mais aussi au sans-abrisme.

Aider les familles touchées par COVID-19

Les familles pauvres n'ont pas de filet de sécurité en temps de crise. Aidez à fournir de la nourriture, des soins médicaux et du soutien pendant cette pandémie.

Sofia était gênée d'avoir à nouveau besoin d'aide, mais elle était déterminée à ce que sa famille ne soit pas divisée. Elle partit pour la compagne de Compassion. Son fils, Abubeker Jemal, fait partie du programme de parrainage d'enfants à l'église depuis l'âge de 3 ans.

"Sachant à quel point ils m'ont soutenu dans le passé, j'étais sûr qu'ils m'écouteraient au moins", a déclaré Sofia.

«La dernière fois, ils ont trouvé un logement pour moi, ont payé le loyer et ont veillé à ce que mes enfants ne soient jamais loin de moi. J'étais gêné de demander plus d'aide alors qu'ils avaient déjà fait tant de choses. (Mais) dès qu'un membre du personnel m'a accueilli au bureau, je savais que j'avais pris la bonne décision et je me sentais déjà entendu. »

Le personnel s'est immédiatement organisé pour que le loyer de Sofia soit couvert et a fourni des colis alimentaires à la famille.

«Nous prévoyons de nombreux cas comme celui de Sofia où les soignants sont confrontés à l'insécurité du logement et même à l'expulsion», explique la directrice du centre, Mme Mimi. «C'est une saison difficile pour beaucoup. Nous ferons tout notre possible pour protéger nos enfants. »

Si la compagne de Compassion n'était pas intervenue, Sofia et ses enfants auraient été dans la rue. Et compte tenu de la crise actuelle, il lui aurait été difficile de trouver des personnes qui auraient pu les accueillir.

Grâce à la compagne de Compassion et à des gens incroyables comme vous, elle peut toujours tenir ses enfants près de chez vous ce soir et dans les nuits à venir.

Merci d'aider les enfants vulnérables comme Jemal!


*

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *