Catégories
Solidarité et entraide

5 faits sur le transport dans les zones pauvres

le transport dans les zones pauvres
Le transport joue un rôle majeur dans le développement d'une région. Un manque de transport a un impact sur une grande population de pauvres du monde, depuis ceux des régions rurales à la recherche d'un emploi urbain jusqu'aux étudiants qui doivent se rendre à l'école. Il existe un grand potentiel de transport dans les zones pauvres pour stimuler la croissance et augmenter les opportunités pour les communautés mal desservies. Voici cinq faits sur le transport dans les régions pauvres.

5 faits sur le transport dans les zones pauvres

  1. Accès au transport: Bien qu'il s'agisse d'un sujet apparemment simple, le transport est assez complexe pour de nombreuses personnes à travers le monde. Il existe de nombreux obstacles potentiels à l'accès au transport. Par exemple, les transports publics restent inabordables pour de nombreuses personnes pauvres. Des tarifs relativement élevés rendent les transports publics inaccessibles pour les 20% inférieurs de la pyramide des revenus.
  2. Augmentation des opportunités d'emploi: Dans les régions en développement, une grande partie des personnes économiquement défavorisées vivent dans les zones rurales. Les conditions de transport sont souvent difficiles et épuisant pour ces ruraux pauvres. Une étude a révélé que les services de transport en Afrique subsaharienne rurale contribuaient en fait à réduire la pauvreté et à encourager la croissance. L'amélioration des transports augmente généralement l'accès aux opportunités pour les pauvres, ce qui peut conduire à une augmentation des revenus et de la propriété des actifs. Finalement, ces améliorations soutiennent une croissance économique soutenue pour les individus, stimulant le changement générationnel.
  3. Accès à l'éducation: De nombreux élèves des régions pauvres constatent que le trajet domicile-travail entre l'école et l'école nuit à leur capacité physique et mentale d'apprendre. Dans de nombreux cas, les élèves abandonnent l'école primaire parce qu'ils doivent parcourir de longues distances pour se rendre à l'école. En effet, en l'absence de routes goudronnées, seulement 21% des filles rurales et 58% des garçons ruraux vont à l'école. En revanche, s'il existe une route goudronnée, les taux de scolarisation augmentent à 48% pour les filles et 76% pour les garçons.
  4. La sécurité alimentaire: L'accès à la nourriture et le risque de faim restent des menaces majeures pour les pauvres du monde. Bien que les économies rurales des pays en développement soient principalement agraires, environ 45% des terres des pays à faible revenu sont situées à plus de cinq heures du marché principal. Sans infrastructure appropriée, les agriculteurs ne peuvent pas vendre leurs produits sur un marché plus large. Par exemple, il a été démontré que de mauvaises liaisons routières augmentaient les coûts de transport des bananes au Kenya de 14%. De meilleurs systèmes de transport améliorent l'efficacité de la distribution alimentaire en reliant les régions, tout en réduisant les dommages aux véhicules.
  5. Disparités entre les sexes: Il existe un écart évident entre le nombre d'hommes et de femmes vivant dans la pauvreté. Malgré l'augmentation de leur participation à la population active, les femmes se retrouvent avec des salaires inférieurs, travaillant souvent dans le secteur informel. L'accès inégal aux transports perpétue cette tendance. Au Pakistan, où 75% des femmes occupent des emplois non agricoles dans l’économie informelle, le manque d’accès aux services publics a eu un impact négatif sur la sécurité économique des femmes. En raison de la crainte de la criminalité et des abus de rue violents, une part disproportionnée des déplacements des femmes dans les villes sont des déplacements à pied.

Le transport est un investissement nécessaire pour lutter contre la pauvreté mondiale et améliorer les conditions de vie des personnes à l'étranger. Les gouvernements doivent travailler dur pour améliorer l'accès aux transports dans les zones pauvres. Cependant, l’aide étrangère a pour objectif d’élever les capacités des gouvernements locaux à répondre aux besoins fondamentaux des citoyens.

Elizabeth Qiao
Photo: Flickr

*

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *