Catégories
Solidarité et entraide

5 façons dont la France contribue à protéger l'Amazonie

La France contribue à protéger l'Amazonie

L'Agence française de développement (AFD) est l'une des organisations qui font une grande différence dans la protection de l'Amazonie. Cette agence est une institution financière publique qui fonctionne sur la base d'une politique donnée par le gouvernement français. Son objectif principal est de lutter contre la pauvreté et de promouvoir le développement durable. Voici cinq façons dont la France contribue à protéger l'Amazonie.

5 façons dont la France contribue à protéger l'Amazonie

  1. Contribution par le biais de subventions: Depuis 2019, l'AFD a octroyé 15,5 millions d'euros de subventions au Brésil, à la Colombie, à l'Équateur et au Pérou. Ces subventions visent à aider la population locale et les gouvernements à renforcer les mesures de protection de l'environnement. Pour rendre ces subventions possibles, l'AFD a conjugué ses efforts avec d'autres banques publiques de développement, dont la Banque interaméricaine de développement. La Banque interaméricaine de développement vise à promouvoir la biodiversité en Amazonie, ce qui est également l’un des objectifs de l’AFD.
  2. Programme TerrAmaz: Une autre façon dont la France et l'AFD protègent l'Amazonie est de donner de l'argent au programme TerrAmaz. Ce programme est implanté sur cinq sites différents au Brésil, en Colombie, en Équateur et au Pérou. TerrAmaz travaille sur de nouveaux modèles de conservation des écosystèmes à grande échelle avec un accent sur le développement économique à faible émission de carbone. De plus, TerrAmaz surveille la déforestation sur chaque site local et promeut des pratiques agricoles durables pour réduire les effets de la déforestation. La subvention accordée à TerrAmaz par l'AFD s'élève à 9,5 millions d'euros.
  3. Soutenir les tribus autochtones: La troisième aide de l'AFD à la protection de la région amazonienne est de soutenir les tribus locales qui peuplent le territoire. L'AFD a donné un million d'euros pour aider les tribus Kayapo et Kapoto au Brésil. Les communautés autochtones d'Amazonie font face à une pression énorme de la part de ceux qui cherchent à saisir et à déboiser la terre. En réponse, l'AFD soutient les tribus pour éviter que cela ne se produise. Ce projet est dirigé par Conservation International avec l'aide d'autres organisations locales qui soutiennent la communauté autochtone. Ces organisations aideront à réhabiliter les terres après les incendies, à créer un système de surveillance des incendies et à introduire de nouvelles activités agricoles durables dans les tribus.
  4. Production durable de cacao: L'AFD, avec la Facilité française pour l'environnement mondial, donne un total de 7,5 millions d'euros pour soutenir la production durable de cacao. Le projet se concentre spécifiquement sur la production de cacao en Colombie, en Équateur et au Pérou. Conservation International s'est associé à Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières et à Kaoka, une entreprise de chocolat bio équitable. L'objectif du projet est d'augmenter les ventes de cacao, tout en préservant la biodiversité de la région. Une méthode consiste à combiner la culture du cacao avec la plantation d'arbres.
  5. Pression politique: La dernière manière dont la France contribue à protéger l'Amazonie n'est pas sur le terrain mais dans la sphère politique. Le président français Emmanuel Macron a ouvertement critiqué le président brésilien, Jair Bolsonaro, pour son manque d'efforts et d'action pour protéger la forêt amazonienne après les incendies de forêt dévastateurs. Le président Macron a engagé la France dans un paquet de 500 millions de dollars pour sauver l'Amazonie, qui comprend d'autres pays d'Amérique du Sud et d'Europe, mais pas le Brésil. Macron aimerait travailler avec le Brésil, mais est déterminé à aider à sauver l'Amazonie indépendamment d'un accord entre les deux nations.

Si la pandémie COVID-19 a temporairement suspendu une partie des travaux financés par l'AFD, elle n'en reste pas moins une étape majeure pour une grande puissance européenne de soutenir l'Amazonie. La France et l'AFD ont donné l'exemple au reste du monde à travers son travail de protection de l'Amazonie. Espérons que d'autres pays feront également de la sauvegarde de la forêt amazonienne une priorité de leurs efforts.

Claire Brady
Photo: Flickr

*

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *