Catégories
Solidarité et entraide

5 améliorations aux soins de santé en Ouganda

Santé en Ouganda
L'Ouganda continue d'avoir l'un des meilleurs systèmes de santé en Afrique. Dans les années 1980, le pays avait la réputation de posséder une gestion médicale de niveau inférieur par rapport au reste du monde. Cependant, les responsables gouvernementaux ont travaillé sans relâche pour fournir l'équipement médical nécessaire pour lutter contre les maladies et réduire les taux d'infection. Le système de santé ougandais est finalement devenu l'un des plus solides du continent. Voici cinq façons dont les soins de santé en Ouganda continuent de s'améliorer.

5 améliorations aux soins de santé en Ouganda

  1. Réduction du VIH: L'Ouganda fait partie d'un petit nombre de pays qui ont réussi à inverser les taux d'infection nocifs de l'épidémie de VIH. À un moment donné au cours des années 1990, la nation avait un taux d'infection de 18-30% dans sa population. Cependant, ce nombre est descendu lentement à 6,5% en 2016. Le gouvernement de l'Ouganda a travaillé avec plusieurs organisations, dont l'ONUSIDA, pour aider à maintenir un faible nombre d'infections. Les autorités ont également investi dans une bonne éducation des gens sur la façon de mieux se protéger contre la contraction du virus.
  2. Taux de mortalité maternelle (TMM): Le pays a commencé à voir une réduction importante du ROR au cours des dernières années. Cela est dû à plusieurs facteurs, notamment l'adoption du modèle Saving Mother Giving Life ou SMGL. Selon l'OMS, l'Afrique a une moyenne de 561 pour 100 000 naissances, alors que le taux de l'Ouganda n'est que de 343 pour 100 000 naissances.
  3. Assistance CDC: Le CDC a aidé les soins de santé en Ouganda de plusieurs façons. En 2018, l'organisation a aidé environ 608 000 personnes en leur fournissant des traitements antirétroviraux vitaux. De plus, l'équipe du CDC a aidé à mettre en place un laboratoire national de référence de niveau 3 de biosécurité pour les fièvres hémorragiques virales. Le laboratoire a aidé à détecter et à confirmer les épidémies de VHF dans le pays.
  4. Réduction du seuil de pauvreté: Un manque de ressources dû à la pauvreté limite encore la progression des soins de santé en Ouganda. Les plus pauvres du pays constituent la majorité des visites que reçoivent les établissements parce qu'ils sont plus sensibles aux maladies. Cependant, l'Ouganda a pris des mesures pour réduire les effets de la pauvreté à partir de 2006. Au cours des sept prochaines années, le taux de pauvreté est passé de 31,1% en 2006 à 19,7% en 2013. De plus, l'Ouganda continue de travailler à fournir des soins de santé aux pauvres des zones rurales. domaines. Le pays s'efforce d'assurer l'accès aux soins médicaux aux Ougandais non urbains.
  5. Combattre COVID-19: Le ministère de la Santé de l'Ouganda a mis en place des directives pour empêcher le COVID-19 de se propager à travers le pays. Le pays connaît des nombres très faibles de cas confirmés par rapport au reste du monde. Les fonctionnaires ont publié plusieurs messages sur leur site Web concernant les directives de santé à suivre lorsqu'ils visitent l'hôpital pour se faire soigner en cas d'infection.

L'Ouganda a constaté des améliorations dans son système de santé, mais il subsiste des obstacles. L'un des principaux est le manque de ressources médicales nécessaires pour être placé au niveau supérieur avec des pays comme les États-Unis dans le progrès médical. Le gouvernement ougandais continue de chercher de l'aide et de trouver d'autres moyens d'aider sa population à recevoir le meilleur traitement possible. Avec ces efforts, nous espérons que les soins de santé en Ouganda continueront de s'améliorer.

Donovan Baxter
Photo: Flickr

*

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *